Nous sommes le mercredi 18 juillet 2018 16:11:06

L'ALIMENTATION

Diététique

Alimentation quotidienne des enfants

PRIORITE
||
\/
Suppression totale de tous les aliments qui contiennent du galactose,lactose : lait de la mère, lait de vache, de chèvre, de brebis, d'ânesse et leurs dérivés.

L'alimentation des nourrissons durant les six premiers mois est exclusivement lactée. La prescription d'un "aliment diététique destiné à des fins médicales, très pauvre en galactose" est établie pour couvrir les besoins nutritionnels spécifiques à chaque âge.
La diversification démarre après l'âge de 6 mois par l'introduction progressive des céréales sans lait, des légumes et fruits conseillés, de la viande, du poisson.

Pourquoi ce choix restrictif chez le petit enfant ?
Il ne s'agit pas de suprprimer des repas quotidiens certains aliments signalés "déconseillés", mais de contrôler leurs apports quantitatifs. Par contre, il est recommandé de supprimer tous les aliments qui contiennent des quantités importantes de galactose libre ou lié, comme la tomate et les fruits exotiques qui ne sont pas indispensables dans l'aliementation des plus jeunes.
La découverte de ces aliments peut-être reportée et proposée en proportions raisonnables, chez l'enfant plus grand.
Le régime quantitatif qui correspond aux besoins nutritionnels en fonction de l'âge (ration), est réalisé par le diététicien pédiatrique de référence.

Le Calcium

Le contrôle des apports en calcium est essentiel, car à partir d'un certain âge les enfants ne consomment pas assez de "lait spécifique" pour couvrir leurs besoins. (voir tableau 1 ci-dessous)

Cliquez pour visualiser le tableau

Ces besoins sont corrélés à des apports suffisants en vitamine D (voir avec le médecin pour une éventuelle suplémentation).
L'aliment diététique destiné à des fins médicales le plus pauvre en résidu galactose, est : le lait O-LAC, du laboratoire Mead-Johnson.
Exemple d'apport en calcium :

100 ml* de lait O-LAC, soit 3 mesures rases = 55 mg de calcium

500 ml* de lait O-LAC, soit 15 mesures rases = 275 mg de calcium


*Les volumes de lait liquide correspondent à une reconstitution normale (13%) soit 1 mesure pour 30 ml d'eau.

Pour l'enfant de dix mois, l'alimentation quotidienne couvre les besoins, puisqu'il reçoit plus de 500 mg en buvant 700 à 800 ml de son substitut de la iat sans lactose par jour.
Pour le grand enfant, les apports journaliers sont insuffisants car les enfants après l'âge de 3 ans consomment moins de 500 ml de ce lait par jour, ce qui ne permet pas de couvrir leurs besoins en calcium.(voir tableau 1)
Il est alors nécessaire de la supplémenter avec du calcium médicamenteux, comme du carbonate de chaux, du gluconate de calcium ..., et d'adapter la supplémentation en vitamine D, qui permet la fixation du calcium sur les os.

Penser aux eaux riches en calcium en boisson, pour compléter en partie les apports : Contrex, Vittel...
Le fer

Toutes les formules sans lactose comme O-LAC, ne sont pas enrichies en fer et les apports peuvent être insuffisants à partir de l'âge de 5 mois, puis pendant la période initiale de la diversification , jusqu'à l'âge de deux ans, moment où les quantités de viandes et poissons consommées sont plus satisfaisantes pour couvrir les besoins en fer (voir avec le médecin pour une éventuelle suplémentation).

Le fer est un oligo-élément minéral qui entre dans la composition de l’hémoglobine des globules rouges, de la myoglobine des muscles, et de nombreuses réactions enzymatiques nécessaires à la respiration des cellules. Le fer est présent dans l’organisme en très petite quantité : 4 g chez l’homme et 2,5 g chez la femme.


Le fer apporté par l’alimentation est plus ou moins bien absorbé. On en distingue deux sortes : le fer héminique qui se trouve dans les viandes et les poissons, bien absorbé par l’organisme (10 à 30 % est absorbé) et le fer non héminique qui se trouve dans les céréales, les légumes secs, les fruits, les légumes. L’absorption du fer dépend aussi de la nature du repas et de présence dans le repas de substances qui favorisent ou freinent l’utilisation du fer par l’organisme ; ainsi la vitamine C stimule l’absorption du fer alors que le thé, le café et certaines fibres alimentaires gênent son absorption. Les besoins en fer de l’organisme sont plus élevés chez les enfants, les femmes en âge de procréer à cause des menstruations et chez les femmes enceintes et allaitantes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous droits réservés ©AFGF 2008
Page générée en 0.001 secondes.
Dernière modification du site: 26-11-2017 22:21:52.
Tableau 1: Les besoins journaliers en calcium

Périodes de la vie 0 à 12 mois 1 à 3 ans 4 à 9 ans 10 à 12 ans adolescent et femme enceinte
Tableau 1 : besoins journaliers en calcium  
Besoins journaliers
en calcium
(en mg)
400 500 à 600 800 1000 1200